JOIGNY
Avenue Charles de Gaulle

PROGRAMME : Constuction de 24 logements collectifs R+2, de 12 logements individuels superposés et de 4 logements individuels accolés.

ADRESSE : Quartier de la Gare - Avenue Charles de Gaulle - 89300 JOIGNY 


MAITRE D’OUVRAGE : Yonne Habitation

ADRESSE : 9, rue de Douaumont - BP - 89010 AUXERRE Cedex


MONTANT DES TRAVAUX : 5 500 000 EUROS TTC

SURFACE HON : 3856 m2

DUREE (PROJET - FIN DES TRAVAUX) : Projet en cours d’étude


ARCHITECTE : Didier GALLARD

ECONOMISTE/PILOTAGE : SARL VEM

IMAGES : Germain Plouvier

 

Le terrain est situé quartier de la gare, face à la gare, sur une ancienne friche utilisée comme parking et qui accueillait auparavant un centre commercial. 

Ce terrain présente une longue façade sur l’avenue Charles de Gaulle et fait l’angle des rues de La Commanderie et de l’avenue Charles de Gaulle.

Le quartier environnant se compose essentiellement de petits immeubles isolés, de jardins, de cours et des pavillons de style «Belle-Epoque».

Le projet prévoit la construction de 24 logements collectifs R+2, de 12 logements individuels superposés et de 4 logements individuels accolés.

La parcelle de l’Yonne Habitation, très profonde nécessite la réalisation d’une voie de desserte intérieure entre la rue de la Commanderie et la voie nouvelle de la Ville. 

L’ensemble des parkings nécessaires à l’opération est organisé à partir de cette voie et regroupé autour de 2 placettes comprenant chacune 12 places de stationnements. Ces 2 placettes permettent de rejoindre les entrées des différents bâtiments A/B/C/D et E. Deux autres placettes piétonnes et arborées ainsi qu’un ensemble de 8 boxes viennent compléter ce dispositif.

Le projet propose de réaliser une opération où petits immeubles collectifs et habitats individuels sont implantés pour former un ensemble avec une identité forte, tout en conservant le caractère de l’avenue Charles de Gaulle fait d’alternance de petits immeubles, de maisons individuelles, de jardins et de cours protégés par des murets surmontés de grilles.

En effet, il nous a semblé indispensable d’éviter sur ce terrain un habitat collectif dense, mais de proposer un ensemble immobilier où cohabitent des petits immeubles collectifs, maisons individuelles et jardins.