LIGNY-LE-CHATEL
 
 
 
PROGRAMME :  Construction d’une maison de Santé pluriprofessionnelle comprenant 4 cabinets de médecins, 1 cabinet de kiné, 1 sevice de soins infirmiers, 1 service SSIAD et 1 pharmacie 

 ADRESSE : Avenue de Chablis - 89144 LIGNY-LE-CHATEL.


MAITRE D’OUVRAGE : Communauté de Communes du Pays Chablisien

 

MONTANT DES TRAVAUX :  1 072 000 Euros HT

SHON NEUVE :   672 m2

DUREE (PROJET - FIN DES TRAVAUX)  : 2013 - 2015


ARCHITECTE : Didier GALLARD 

PHOTOS : Germain PLOUVIER

 

Le site retenu pour la Maison de Santé se trouve le long de l’avenue de Chablis, en entrée de ville, à Ligny-le-Châtel (89144). Le bâtiment est construit sur une parcelle partiellement occupée par un centre de secours. De forme allongée, elle est orientée Nord/Sud et présente une façade principale orientée à l’Ouest, en vis à vis d’un supermarché.

Elle comprend 4 cabinets médicaux, d’un cabinet de kiné, d’un service infirmier, d’un service d’aide à domicile (SSIAD-ADMR), ainsi que des locaux réservés au personnel (secrétariat, archives médicales, vestiaire et salle de repos, rangement et locaux techniques). Le projet prévoit également l’aménagement d’une pharmacie comprenant un espace de vente et de conseil (accueil du public), une cabine d’orthopédie et l’ensemble des espace réservés au personnel (vestiaires, laboratoire, salle de formation, bureau).

 

La Maison de Santé de Ligny-le-Châtel répond à deux objectifs : faciliter les accès depuis la rue tout en profitant au mieux des atouts du site (exposition) et du paysage (vues). Ainsi la parcelle est aménagée en bandes parallèles à l’avenue de Chablis :

- Une première bande, en retrait de l’avenue de Chablis, regroupera les accès et la zone de stationnement.

- Une deuxième bande bâtie accueillera les différents locaux de la Maison de Santé et de la Pharmacie. Elle offre une longue façade principale, orientée à l’Ouest, et ouverte sur la ville. Seul l’accès principal est en retrait pour faciliter son repérage. A l’Est les façades s’ouvre sur le paysage environnant et présente un linéaire plus découpé pour faciliter leur intégration dans le paysage. 

- Enfin la troisième bande reste libre de construction et sert à la foi à maintenir des espaces paysagés sur la parcelle et pour permettre le traitement des eaux pluviales sur la parcelle (bassin d’infiltration).

  La Maison de Santé présente ainsi une variété volumétrique qui permet d’éviter tout effets monolithiques, et donc de marquer de façon négative l’entrée de Ligny-le-Châtel. Cette variété permet également une lisibilité renforcée des différents éléments du programme (Maison de Santé et pharmacie) tout en minimisant l’impact de la construction sur le voisinage.

Les accès se font côté Ouest, le long d’un cheminement piéton protégé par un auvent, et accessible directement depuis les différentes zones de parking. Sur l’arrière, côté Est, une cour de service est réservée au personnel et aux livraisons. Un deuxième cheminement piéton permet de relier cette cour arrière aux accès livraison / service des différentes parties du bâtiment (cabinets médicaux et pharmacie).

 

La structure générale du bâtiment est réalisée en ossature bois, avec bardage bois sur l’ensemble des façades. Les menuiseries extérieures sont mixtes bois / aluminium, assurant à la fois le confort intérieur (isolement acoustique mini. de 30dB et isolement thermique Uw Maxi= 1.60 W/m².K) et le respect des règlements d’urbanisme. La couverture des différentes parties du bâtiment est en tuiles de terre cuite pour les parties à double pente (40°), et végétalisée sur les zones à pente unique (5°), limitant ainsi l’impact environnemental de la construction (isolation thermique performante et rétention des eaux pluviales). L’isolation des façades à ossature bois est réalisée par une double couche (procédé 2/3 – 1/3), comprenant des panneaux semi-rigide en laine de verre de 145 mm d’épaisseur (R= 4.1 m²K/W), et une 2ème couche d’isolation en panneaux semi rigide en laine de verre de 60 mm d’épaisseur (R= 1.7 m²K/W). Le chauffage/ventilation comprend une chaudière à condensation  avec échangeur aluminium silicium, pouvant fonctionner en basse température (20 °C), et une ventilation simple flux,  permettant le renouvellement d’air définis par les règlements en vigueur en fonction du taux d’occupation et de l’affectation des locaux.